Le 23 janvier, nous avons été surpris par un article de presse inquiétant : "Le Comité P veut piéger des policiers suspects".

Comme vous, j'ai été choqué et j'ai immédiatement eu un certain nombre d'objections d'ordre juridique, éthique et pratique. J'ai également fait connaître ces objections à la presse.

Mais le SNPS  a eu l'occasion d'avoir une conversation ouverte et personnelle avec la  présidente du Comité P et le directeur adjoint.

Il ressort clairement de cette conversation que le Comité P n'a pas l'intention d'attirer qui que ce soit dans le piège.  La phrase en question provient d'un cahier benchmarking de toutes sortes de techniques utilisées dans d'autres pays européens.

Vous pouvez lire le rapport complet ici.


Pas de connexion Internet